Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Comment améliorer son succès en entretien ?

Information

-

10/11/2016



À présent que vous avez toutes les clés en main pour optimiser au maximum votre profil en ligne (cf “Quelles sont les techniques de recherche d’emploi?”) vous avez réussi à décrocher un entretien physique avec votre potentiel futur employeur. Dernière étape avant d’accéder au poste de vos rêves, cet exercice devrait être une formalité si vous suivez les conseils que nous allons vous donner
dans cet article.

Comment s’y préparer ? Quelle attitude adopter ? Comment convaincre votre interlocuteur ? Quelles sont les erreurs à éviter ? C’est donc à toutes ces questions que nous allons répondre dans ce sujet au travers
de 5 conseils clés.


1) Préparez votre entretien en amont

50% du travail se fait avant la date de l’entretien, si vous arrivez bien préparé vous améliorerez considérablement vos chances de réussite. Afin d’arriver le jour J plein de confiance, posez vous une série de questions indispensables :
Disposez-vous de suffisamment d’informations sur l’entreprise et le poste visé ? Connaissez-vous l’historique des réalisations du département que vous souhaitez intégrer ? Avez-vous bien compris les missions renseignées dans l’offre ? Pourquoi y avez vous répondu ? Quelles sont vos compétences et vos qualités pour ce poste ? Même si ces questions vous semblent évidentes, il est important de les prendre sérieusement en considération en amont afin d’avoir toutes les armes en main le jour de l’entretien, vous prouverez à votre recruteur que votre candidature n’est pas le fruit du hasard et que vous avez tout fait pour obtenir ce travail.

Le jour de l’entretien, ne laissez pas de place à l’incertitude. Soignez votre tenue et votre attitude : poignée de main ferme, expression ouverte et souriante, regard droit et franc sont autant d’ingrédients pour laisser la meilleure impression possible au recruteur.




2) Soyez réactif et l’écoute

Vous ne serez probablement pas le premier à prendre la parole, la ou les personnes en face de vous vont commencer par vous présenter l’entreprise, son activité et le poste en question. N’hésitez pas à rebondir et poser des questions pendant cette courte présentation afin de démontrer votre intérêt et votre curiosité. Néanmoins, ne soyez pas trop intrusif, laissez votre interlocuteur mener sa présentation et garder certaines de vos questions pour la fin de l’entretien.






3) Mettez l’accent sur votre parcours

Suite à cette courte présentation, c’est à votre tour d’entrer en scène ! Le moment est venu pour vous de présenter au mieux votre parcours et votre expérience. Le but ici est d’être concis, précis et efficace. Ne rentrez donc pas trop dans le détail de chacune de vos expériences, et mettez l’accent sur les éléments de votre formation ou de votre expérience qui sont liés au poste auquel vous postulez. Si vous avez bien suivi notre premier conseil, vous serez en mesure de présenter les meilleurs aspects de votre CV pour ce nouveau métier que vous souhaitez exercer.


4) Persuadez votre interlocuteur

Ce moment est le vôtre ! C’est là que vous devez convaincre, rappelez-vous donc des éléments pertinents que vous avez pu préparer avant votre entretien (votre vision du marché, les informations que vous aurez pu récupérer au sein de notre réseau alumni concernant la société concernée…). Gardez à l’esprit que c’est votre raisonnement qui sera observé plus que les réponses que vous donnerez. Ainsi, appuyez vos réponses par des exemples concrets qui prouvent la véracité et la justesse de vos propos.

Rappelez vous qu’un entretien est un échange, pas un interrogatoire. Vous devez aussi obtenir des réponses à vos questions : Ai-je bien cerné les enjeux auxquels je serais potentiellement confronté ? Le poste est-il en adéquation avec mes souhaits de carrière ?

La conclusion est en général prononcé par le recruteur lui-même qui vous annoncera les prochaines étapes (qui vous contactera, les éventuels entretiens supplémentaires…) mais si ce n’est pas le cas, pensez à poser ces questions. 


5) Continuez l’effort après l’entretien

Vous avez maintenant passé le plus dur, mais le travail ne s’arrête pas là et l’après-entretien peut être un facteur de différenciation pour les recruteurs. Néanmoins, rappelez-vous que la simplicité est de rigueur. La première étape est d’envoyer un mail le soir même ou le lendemain de l’entretien d’embauche afin de remercier la ou les personnes qui vous ont reçu et confirmer votre volonté de rejoindre leur entreprise. Cette stratégie peut vous sembler facultative mais gardez à l’esprit que le suivi est un signe de professionnalisme. Bien sûr, ne rentrez pas dans la surenchère en inondant la boite mail de votre interlocuteur de vos relances.

Vous voilà enfin prêt pour vous rendre à votre entretien d’embauche de la manière la plus sereine possible. Et si cet exercice se solde par un refus, sachez qu’il ne s'agit pas d’un échec mais d’un entraînement. Plus vous ferez d’entretiens et mieux il se dérouleront. Bonne chance à tous !

L’équipe Ecole IPSSI

189 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information

Intéressé(e)s par le Football ou Handball ?

User profile picture

Yohann SAINSILY

12 novembre

Information

UTILY : Le nouveau partenariat de l'IPSSI

User profile picture

Manon VILLAIN

16 juillet

Information

Concours Technicien Supérieur Informatique (F/H) - 24 postes

User profile picture

Louise LEFEUVRE

12 juin